'Doudous, bambous, tropiques...: imaginaire afro-antillais dans la variete francaise des annees 1980'

Activity: Talk or presentationOral presentationResearch

Description

IASPM-BfE 2022 Research Seminar Series.
Abstract: La culture française coloniale a longtemps représenté le corps noir selon des stéréotypes genrés, hommes-clown à la Banania ou femmes nues à la Joséphine Baker. Dans les années 1980, ces mêmes représentations perdurent dans la variété francaise avec l’évocation fréquente d‘un Ailleurs afro-antillais exotique dans les paroles, la musique et l’image (par exemple chez Carlos, Richard Gotainer, Julien Clerc, Bernard Ménez, Annie Cordy… voir la playlist YouTube ci-dessous). Toutefois, cette même décennie produit aussi la bande-son de l’anti-racisme, parfois chez les mêmes artistes, et lance des carrières discographiques de conséquence pour quelques chanteurs noirs francophones, puis créolophones (Compagnie Créole, Bibie, Marijosé Alié). Contextualisant un corpus d’une vingtaine de chansons, toutes des tubes commerciaux, cette communication dialogue avec les débats décoloniaux habituellement réservés à la World Music et au rap (e.g. Taylor 2007 ; Murphy 2007) afin d’éclairer la place économique et symbolique des Noirs dans la variété française. Entre héritage colonial, légitime fascination pour l’Autre, intentions anti-racistes et collaborations professionnelles, l’imaginaire afro-antillais dans la métropole des années 1980 se révèle à la fois sensible et sourd à la différence raciale, selon une tension ‘républicaine’ encore perceptible aujourd’hui.
Period3 Nov 2022
Held atIASPM - Branche francophone d'Europe